Tzigane, Léo, Tzigane, ma soeur aux yeux noirs !

Publié le par Xavier Pasteau

A l'heure où certains pays en Europe dressent des murs de barbelés et de fer, à l'heure où des gens bien sur eux brûlent dans le XVIème arrondissement de Paris des foyers pour réfugiés, à l'heure où, une fois de plus, notre pays qui est une main ouverte dans ses gènes voudrait se transformer en poing fermé, j'ai recours à mon ami Philippe Léotard... Aller, je dois être franc : je ne m'en lasse pas ! 

Publié dans Léo

Commenter cet article